Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AM U SANTÉ S. Hf

cofttre ia moindre chofe qu'elle voudtmt hafarder. Ia Dame, embarraflé'e de cette déclaration , renonga au jeu. On ne favoit que penfer de cette aventure , lorfquW vkilk Dame de h compagnie dit a fa voifme, que ce mafque étoit le Diable , & que fes richelfes, fes habillemens, fes difcours fes fubtilités au jeule faifoicnt alïez voir. Le joueur généreux entendanc ce difcours, en profita. 11 prit Ie ton les manieres d'un Magicien. II die pikeurs chofes qui ne pouvoient «re cönnues que par fa Dame 5 il paria plufeurs iangues inconnues, fit quelques tours d'adreflë , & termina fon role , en difant qu'il venoit demander une perfonne de la compagnie qui s'etoit donnée a lui; protefta qu elle lui appartenoit, Sc qu'il alloic sen emparer pour ne la plus quitter, tel obftacle qu'on put lui oppofer Chacun regarda la Dame , qui ne fa-

F iij

Sluiten