Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

151 Les Soirees

Pendant 1'abfence de 1'Alchimifte, le riche vieillard vifitott fouvent le laboratoire. La Dame fit bien fon perfonnage öc nomit rien de tout ce qui pouvoit lui infpirer de la paftion : elle réuffit au-dela. de fes efpcrances. Le vieillard fut bientót épris de fes charmes. Les vifites du laboratoire devinrcnt plus fréquentes 9 öc les entretiens plus longs & plus fecrets. Les domeftiques s'en appercurent, öc c'étoit Tintention de la Dame que rien nechappat a leur connoiuance , paree que dans la fuite ils devoient fervir de témoins.

Cependant rAlchimifte arrivé. Certains fignes que fit la Dame 1'inftruifent d'abord de ce qui s'étoit pafte. Après avoir regu du Mandarin les complimens ordinaires fur fon prompt retour, il va vifiter 1'ouvrage; il trouve tout en dcfordre, preuve certaine , s'écria-t-il, des infamies dont le laboratoire a été fouillé; öc entrant en

Sluiten