Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ï 3<y Les Soirees

val en avoit déja pres de quarante , Sc il croyoit toujours avoir le même age, paree qu'il avoit toujours la même conduite )•, depuis vingt ans, dis - je, il grolMbit la lifte de fes vi&imes. C'étoit pourtant un fcélcrat qui n'avoit pas encore perdu le titre d'honnête-8homme; c'eft-a-dire , que s'il contraignoit au divorce deux époux autrefois bien unis , s'il caufoit ainfi la ruine d'une familie entiere, il payoit une dette de jeu en moins de vingt-quatre heures; Sc s'il violoit, pour perdre une femme crédule, les fermens les plus facrés, il refpectoit une paroledonnée pour une partie de plaiiir.

II ne faut pourtant pas s'y méprendre •, Frémival n'étoit pas un fat. Un fat n'ambitionne que le bruit, au üeu qu'il aimoit moins a conquérir qu'a po(Téder'7il n'en reftoit pas plus longtemps en place, il changeoit; mais ce n'étoit pas pour multiplier fes conquê-

Sluiten