Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

r4§ Les Soirees a Frémival ! La tendre Miléfie, tenant fa fceur par la main , defcend pour monter dans un carrofte qui 1'attendoit a la porte. Quand fes yeux humides ne virent plus fon tendre pere , elle les baifta modeftementilfembloit qu elle n'osat les lever vers Frémival: qu'eut-elle fait fi elle avoit fu que celui quelle prenoit pour un bienfaicteur-, n'étoit qu'un féducteur audacieux ?

Ce qu'il y a fans doute de plus étonnant jufqu'ici, c'eft i'audace de Frémival. Sa démarche , quelque puiftant, quelque riche qu'il fut, pouvoit avoir des fuitesfacheufes j mais, ou il n'avoit rien prévu , ou il étoit décidé a tout braver. Quoi qu'il en foit, après avoir envoyé la laide fceur de Miléfie on ne fait pas ou, il 1'emmena elle-même dans une Terre qu'il venoit d'acheter, II eft temps d?avertir que Frémival avoit été époux , Sc qu'il étoit pere encore d'un garcon Sc d'une fille, tous

Sluiten