Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMVSANTES. iyy

ne font point étrangers a 1'amour ; öc Milélïe, pour avoir été fenfible, n'auroit pas été plus coupable : fa réftftance étoit 1'efFet de fa vertu, öc fon amour étoit 1'ouvrage du hafard.

Frémival n'avoit pas envie de garder long- temps fon'fils avec lui ; cependant il étoit trop tard pour le renvoyer. Selmour pafla donc Ja nuit a la campagne, öc 1'on fe doute bien que cette nuit ne fut pas employée a dormir. Miléfie qu'il voyoit, qu'il entendoit encore , quoique abfente, nelui permit pas un moment de repos. Ie lendemain, quand il eut pris congé de fon pere, il fentit déja vivement le chagrin de vivre loin de Miléfie, dont il ne favoit pas encore le nom. Au lieu de retourner a Paris, il fe cacha dans quelque hameau voiftn; il conferva des intelligences dans le chateau qu'habitoit fon pere , öc il trouva le jnoyen de faire parvenir une lettre a

Sluiten