Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i6l Les Soirees

Sc qu'il trouva dans fon lit, environné de toute fa familie fondant en larmes. II confeifa tous fes forfaits en préfence de ceux qui en avoient été les témoins, Sc prefquc les vi&imes. Cet aveu étoit un chatiment qu'il voulut s'impofer lui-même. Jéröme frémit encore d'effroi en apprenant un péril qui étoit déja pafte. Mais enfin il retrouvoit fes deux filles, il les retrouvoit encore dignes de lui *, il pardonna tout a Frémival, qui lui en té* moigna la plus humble reconnoiffance. Ce n'eftpas tout, ajouta celuici, qui avoit appris 1'intrigue de Selmour ; fouffrez , refpecFable vieillard, que mon fils répare mes torts envers la vertueufe Miléfie. Leur mariage fut conclu; Sc Frémival, corrigé par l'amour paternel, chercha a fe confoler de fes chagrins, en s'occupant du bonheur de fon fils.

Sluiten