Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

■AMUSANTE s. iSr le connoltre j & contente du réfultat de fe recherches, elle lui avoit laiflé un hbre accès auprès de Lucette. Elle sappercut avec ,oie qu'il prenoit fort bien auprès de fa chere éleve; & enfin quand elle crut les chofes aflez avance»Lucette, lui dit-elle , il faut enfin faare un choix. Voila deux rivaux Qui le dtfputent ta pofleffion. L'un ne veut etre que ton amant, mais il eft «che: lautre veut devenir ton époux, «W.d eft pauvre. Ah J ma bonne! s ecna Lucette ! je fuis sure queje vais

vous plaire, que je vais vous répondre lelon vos défir« • r'„a i ,

06 cienrs . c eft le jeune homme

^uvre que je choifis. Conftance 1'em-

°™fla en pleurant de joie. Elle ne

Perdtt pas lm moment. Sa tendrefle

avon tout difpofé pour laiffer a fa fille une dot aflez honnête; les parens du

jeune homme confentirent au mariage de eur fi,s &Conftance ë

lautel les deux époux. Le mari de lu-

Sluiten