Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANT ES. i%j

de la vertu. La fidéiité 8c la tendreffe de Lucette faifoient moins de plailir a fon époux, tout amoureux qu'il étoit, qu'elles n'en faifoient a Conftance. Cette tendre mere la remercioit fans ceftè de fa conduite irréprochable '} il fembloit que la vertu de Lucette fut moins un bonheur pour elle-même, q.u'un bienfait pour fa mers : bienfait qu'elle payoit du plus tendre amour. Elle ne fongeoit plus a 1'état brillant qu'elle avoit tenu autrefois ; 8c3 a tous les triomphes de fa jeunefte imprudente, elle eut préféré rhumiliation ou elle vivoit alors; elle fembloit fe confoler de tout, en difant: Ce que j'ai enduré , ma fille naura point a le fouffrir , paree qu'elle n'aura point de fautes a expier. Combien de fois a genoux au pied de fon lit, les yeux levés vers le Ciel, Sc baignés de larmes, s'écria-t-elle avec un épanchement de joie : Grand Dieu ! que je te

Sluiten