Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. i97

niatre; Sc s'il avoit fu que Saint-Mérice fe fut matte fans fon aveu , il n'auroit pas manqué de le déshériter. Ce dernier le connoiflbit trop pour en courir le rifque. Auffi en arrivant a Paris, il prit toutes les précautions imagmables pour lui dérober eet important fecret. Mais la jaloufe Camille n'étoit pas d'humeur de fe féparer de Saint-Mérice : il fallut choim- un appartement aftez fpacieux Sc aftez commode pour pouvoir y loger Camille, & avoir fair d'y vivre en garcón. Cette cohabitation qui faifoit grand plailïr a Camille, ne fuffifoit point pour guérir fes inquiétudes amoureufes. Saint-Mérice étoit obligé de fortir , Sc elle ne pouvoit raccompagner. Cette gêne la mettoït au fuppliee. Enfin elle n'a point de repos qu'elle n'ait imaginé un moyen pour fuivre par-tout ce qu'elle aime. Ce moyen, Mefdames , n'eft pas facik a devinerj Sc quand vous 1'auriez'

Iiij

Sluiten