Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

aoi Les Soirees

ou jolie perfonne qui, placée a eóté de Saint-Mérice, fe feroit permis quelques agaceries ! Elle auroit bien pu mourir ou de faim , ou de foif, que le jaloux ferviteur ne lui auroit offert ni un morceau de pain, ni un verre

d'eau. .

Rien n humilioit Camille. SaintMérice eüt voulut 1'empêcher au moins de monter derrière la yoiture/, mais Camille avoit voulu s'y foumettre, & avoit fupplié fon amant de pas sy oppofer. Comme eet emploi lm fournüToit 1'occafion de lui donner la main foit pour monter, foit pour defcendre, c'étoit, difoit-elle , un plaihr dont elle efpéroit quon ne voudroit pas la priver C'eft ainfi qu'elle favoit fi bien nuHiverfes volontés, qu'il falloit les adopter comme des lois auffi juftcs que raifonnables.

Un fouper qui n'avoit pas fait plaiirf a Camille, faillit occafionner un éclat,

Sluiten