Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

txé Les Soirees fond accablcmcnt, la raifon n'avoit aucun empire fur fon cceur; il étoit fermé a toute efpece de confolation.... Etoit-il poffible de fe rcpréfentcr

1'image d'un avenir fans Dorval ? II

cntre enfin, voit fa Louife éperdue, mourante.,.. L'amour le fait tomber afes pieds. Il preife fes mains de fes mains tremblantes; un trouble fubit stempare de fon ame. L'amour, le défefpoir 1'agitent tour a tour; & la vue de celle qu'il aime, lui rend 1'idee de la perdre mille fois plus accablante.

Louife revient a elle; elle fixe fes yeux languifians fur ceux de Dorval.... Un rayon confolateur pénetre dans fon ame.... Elle fent qu'elle vit encore.... Mais peut-être, hélas ! pour de* tefter la vie, pour pleurer fon amant... Qui pourroit donc les défunir ? .... L*hiftotre malheureufe de fa mere fe retrace alors a fon fouvenir.... Mais quand tout feroit conforme a la vérité^

Sluiten