Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE s. lxl

Dorval devroit-il 1'en aimer moins ? Elle jugeoit d'après fon coeur La calomnie, 1'infortune n'auroient rien pu fur elle.... fur fon amour. Pénétrée «e ce fentiment, elle jette fur lui un «■egard d'attendrifTement & d'amertuml' r&.s'éloi8«e en pleurant, fans quil talfe le moindre effort pour la retenir.

Voiü Dorval feul avec Madame DumouiTeau. Ilsdemeurent tous deux oans le plus profond flence , & i P«ne ofent-ib fe regarder. L'infortunee mere de Louife attendoit, en tremblant, que Dorval 1'accablit de reproches. Le remords & la honte 1 avoient tourmentée long-temps; mais jamais elle n'avoit fouffert ce qu'elle louffroit alors; & la crainte ne caufoit pas moins d'agitation dans fon coeur que n'en avoit caufé dans celui de Louife le défefpoir de l'amour. .Qu'on juge de fa furprife lorfque

K üj

Sluiten