Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

*U4 Les Soirees

Dans 1'efpérance flatteufe de ccttc fucceflïon , Dorval avoit moins ménagé fon bien. Quelques créanciers le preifoient vivement. D'ailleurs , foit éloignement pour fes anciennes occupations, éloignement quaugmentoit encore 1'obitination avec laquelle il $étoit oppofé au zele de fes amis Sc de fes prote&eurs , foit méfiance de fes talens , tout lui perfuadoit qu il n'avoit plus rien a prétendre dans fa patrie, Sc qu'il ne s'y produiroit jamais avec avantage.

Cependant , Madame Dumouffeau Cétoit hatée d'aller tout apprendre a fa fille v Sc au plus douloureux effroi avoit fuccédé le plus tendre intérêt. Louife n'avoit jamais penfé ce qu'elle fentoit alors, qu'elle pouvoit encore

aimer davantage fon cher Dorval

Mais, héias ! fon malheur étoit trop grand pour qu'elle put croire a quelque moyen d'y remédier. Elk con-

Sluiten