Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. i$j

avec vos parens, cette Terre que je vous abandonne, & qui eft fort

^ foÜtaire ; 1'heureux Verval tra s'y fixer au fein de votre familie. Vous n'y ferez pas expofés a mes importunités, a mes vilïtes; je n'y parot-

» trai que lorfque j'y ferai appelé par

* vous- Ia maifon y eft commode Sc » agréahle, le pare fpacïeux, le jar35 din aftez beau ; mais vous n'y ver-

* rez que Verval. Si après y avoir

* vécu pendant trois mois, vous per»> ftftcz tous deux dans le defte-in de M vous époufer, ma Terre encore un

coup , fera votre dot; Sc je veux que » votre manage fefafte dans ma Cha>* pelle. cc

II eft bonderedireames Leéteurs, que d'Erville n'avoit nuliement renonce a fes prétentions ; car on pourroit s'y méprendre fort aifément. Mais quoi ! conferver des prétentions fur une bdle. & lui ordonner de vivre

Sluiten