Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

M(f Les Soirees tant pks malheuren*, qu'il devint orphelin prefque dès fon enfance. U homme riche, qui avoit ete ami de fon pere ,1e prit chez lui& lefitelever comme un de fes enfans. Ces bienfaits ne futent pas perdus pour M Lorvey ( c'eft le nom du bienfaicteur ) ,ilen fut payé par les progres & la reconnoiffance de Vermi y. 11 étoit pere de trois filles qu'on elevott fousLyeux-,maiS,foitreffetdekur

heureuxnaturel, foit que lhonnete ^ attentive & la candeur defintereffee de Vermiily fuffent propres a ecarter laialoufie, il étoit regardé par eux , „on comme un étranger, mais comme un frere. Quand fon ige & fon int* ligencel'eurentrenduutile;.l donna t0Susfes foins aux affaires domeft, ques-,il parloit des biens de fa famdfe adoptive , comme n'ayant rien a y prétcndre.&ilyveilloit comme s ik eüflent du n'appartenir qu a lui leul.

Sluiten