Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANT ES. Madame Lorvey elle-même, qui ne f avoit pas vu entrer dans fa maifon fans une efpece d'effroi, s accoutuma bientót a le voir avec des yeux de mere; 8c elle eut pleuré fon départ ccmme on pleure la mort d'un fils,

Vermiily étoit deftiné a perdre un fecond pere • il vit mourir prefque fubitement fon bienfai&eur. II eut befoin, pour n'en être pas accablé,de tout Jeffort de fa raifon, & de Ia con« vidion ou il étoit que cette mort le rendoit plus néceffaire a ia familie du défumvEn effet, fes foins étoient devenus d'autant plus efifentiels, que M. Lorvey avoit laiffé, en mourant, fes affaires fort embrouillées, par d'injuftes procés dont il n'avoit pu voir la fin. loin que cette circonftance enorgueilüt Vermiily, elle fembloit augmenter a la fois fon zele 8c fa modefiie; quoiqu'il ne fót guere plus agé que' fes fceurs, fa raifon prématurée appdoit

L iv

Sluiten