Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANT ES. Z<$%

Quelque temps après, comme on entendoit du brult dans fa chambre, en crut qu'elle étoit levée, ou au moins qu'elle ne dormöit point, & la mere pria Vermiily d'aller la voir ; Voyezla, lui dit-elle. La crainte lui ferme peut-être la bouche avec moi; la conftance pourrala faire expliquer devant vous. Voyez-la, fi c'eft le motif que vous croyez, nous le faurons au moins. Elle n'ofoit lui dire: Vous pourrez difftper fes doutes , fes craintes ; vous pourrez vaincre fa répugnance. Mais Vermiily entendoit peut-être très-bien ce qu'elle ne difoit pas.

II entra chez elle. Cécile étoit levée, aflife auprès d'une table, fes deux coudes pofés deftiis, & fa tête dans fes deux mains. Elle fe détourne au bruit, appercoit Vermiily, fent un frémiffement qu'elle ne peut vaincre , & détourne brufquement les yeux, non pas pour ne pas voir Vermiily, mais.pour

Sluiten