Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A M U S A N T E S. X£S

Tout ceci n'étoit pas écouté fans plaifir. Cécile voyoit que 1,'amour n'avoit point décidé Vermiily; elle voyoit qu'il étoit pret a renoncer a cet hymen.

Mais ce plaifir étoit bientót détruit par cette cruelle réflexion : Et les fentimens que ma mere a déclarés, ne ferment - ils pas pour jamais mon cceur a 1'efpérance ? Vermiily en ouvrant fon ame devant elle pour la foulager, ne faifoit que 1'affliger encore plus j les vertus, la fenfibilité qu'il lui laiffoit voir, ne fervoient qua redoubler fes regrets. Quel cceur m'eft enlevé, fe difoit-elle tout bas, öc le fien étoit déchiré !

Enfin elle recueillit toutes fes forces pour lui dire qu'on ne devoit pas être furpris de fon accident , qu'il ne falloit y voir que ce qui y étoit, öc que ce n'étoit pas la première fois qu'elle étoit malade. Malade, répond Verrcilly ! ce n'eft pas votre fanté qui

Sluiten