Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. i9ï

GEORGETTE ET D'ORLY, Conté.

Georgette vivoit a la campagne chez de pauvres gens qui J'éJevoient comme Jeur fille & fous Je nom de leur fille. Sa figurc étoit bien ; mais fa phyfionomie étoit mieux. Elle avoit moins cette beauté qui plaït aux yeux , que ce charme, cet intéret qui parle au cceur Sa naive candeur donnoit un caraétere particulier a fes regards , a fon maintien; fon ame étoit fur fa Sgare, öc cefi-lafur-tout ce qui la rendoit jodie Ses quinze ans étoient le moindre de fes charmes. La maifon qu'elle habijt, étoit riche ™ neurs; pJufieurs allees étoient bordées deftuperbes plates-bandes en rofiers ; d'un peu loin quand elle s'y promenoit, fon vifa^e avoit 1'air de s'élever du milieu des

N ij

Sluiten