Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. l$y

gérer , que le fage bJamera, que I'indifféren* jugera fou, & que plus d'un amant trouvera fort raifonnable.

Comme le fentiment qu'on lui avoit infpirc n'étoit pas un pur caprice, une fantaiiie paiiagere , il étoit auffi timide que paffiormé } il craignoit, en fe faifant connoitre , d'erïaroucher Georgette, êc d armer les parens quiiaTurveiiloient | il craignoit que 1'eifet d'une tendre déclaration ne fut de lui fermer tout acces auprès d elle. Que fit-il ? II prit des habits villageois; öc ayant appris que le pere adoptif de Georgette cherchoit un jeune homme qui put faider dans fes travaux , il fe préfenta chez lui. Sans doute la délicatelfe entroit pour beaucoup dans le projet que d'Orly avoit concu. II ne vouloit pas, en déciarant fes fentimens a Georgette , intérefïer fon amourpropre , mais toucher fon cceur ; öc s'il eut réuffi a plaire fous fa forme

N y

Sluiten