Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. 301

Georgette s'étoit affife ; öc qilcJie molle ottomane t&t pu vaioir le banc ou le gazon qu'elle avoit touché? 1'intérieur <te la maifon ne lui procuroit pas moins de jouiiTances. Ilmangeoit du pain qui n'étoit pas bien bfanc; mais Georgette ordinairement 1'avoit coupé , c'étoit elle qui le lui donnoit; fes doigts lui avoient communiqué une faveur qu'aucun autre mets ne pouvoit avoir. Quand il deifervoit ia table , il s emparoit bien vïte du verre qui avoit fervi A Georgette, öc il fe gardoit bien de le rincer. Le vin ou 1'eau qu'il y verfoit, devenoient un neótar délicieux; öc fes ievres n'en approchoient pas fans un doux frémiffement. Ainfi tout fe changeoit en pMrs pour d'Orly, qui fembloit regarder comme perdu le temps ou-il n'avoit pas été garcon de VilJage.

Le fentiment qui 1 animoit étoit trop vif pour ne pas fe répandre au dehorss

Sluiten