Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. JI} c'eft pourtant la feule alors que puifte admettre fon efprit. II alloit répondre aux reproches de fon pere; mais, k cette nouvelle, il demeure immobile & fans voix. Quant a Georgette, fes forces ne Peuvent fuffiFe k nne furprife auffi «uelle & auffi imprévue ; elle tombe ians connoiftance. Revenue de cet accident, que Minval n'attribue qa'k un excès de fenfibilité, elle coacoie quel effet a du produire fur 1'efprü de d'Orly le difcours qu'il vient d'en_ tendre. O mon bienfaicteur ! s'éciriat-elle en tombant aux pieds de Minval un coup de foudre vient de m'éclairer tout-a-coup. Puniftez-moi • c'eft moi feule qui fuis coupable. Vous coupable , repond Minval en la relevant vous! Oui, c'eft moi qui aitrendu' votre fils rebelle k vos volontés. Mais ce fils m'étoit inconnu. Ces habits qui

m ont trompée.il les apris fans doute pour fe rapgrocher de moi. Je n'ctois T<ome II. q

Sluiten