Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. zix

fourire pour qu'Arrodian ne vit pas fa rougeur; & lui tcndant la main avee grace:Levez-vous, Chevalier, luiditelle, vous êtes vainqueur, c'eft a moi de vous demander la vie. Hélas ! reprit Arrodian, je fens trop que la mienne va dépendre de vous. Rendez-moi mon cafque , reprit Ja guerriere &continuons le combat. L'honneur vous le défend,lui dit notre héros, je ierois feul contre vous & contre 1'amour. En difant ces mots, il lui rendit fon cafque j&remontant a cheval, i!s pourfuivirent leur route fans fe parler, mais en penfant tous les deux que c'étoit la derniere fois qu'ils fe battroient.

Cette belle guerriere étoit Ja fille du Roi de CaméJide, la Prïncefte- Hermine. Aucun Paladin ne la furpaftbit en courage, aucune belle ne I'egaloït en beauté. Son coeur n'avoit encore rien aimé ; mais ce cceur fenfble ne devoit jamais aimer qu'une fois.

O v

Sluiten