Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S.

riant, de trouver un afiJe chez moi. Deux amans qui font a la porte le ferment de s'aimer toujours, font sürs de devenir mes hótes : c'eft a vous de voir fi vous voulez entrer. A ces mots Arrodian regarde Hermine , qui, fans répondre, tourne bride, &reprendau petit pas le chemin quelle vient de parcourir. Notre héros remercie 1'enfant , öc fuit triftement fa maitrefte. Cependant le tonnerre gronde , les nuages répandent des torrens. La fiere Hermine defcend de cheval, s'aftied prés d'un arbre, öc malgré les éclairs, la foudre öc latempête, elle s'endort^ ou fait femblant de dormir. Arrodian debout prés d'elle ne fonge pas a prendre du repos , il regarde triftement ce beau chateau ou ils auroient pu trou-* ver un afiie ; öc fans ofer murmurer de pafter la nuit dans.le bois, il fonge aux moyens de ramener quelque jour Hermine frapper a la porte du beat* cbateau»

Sluiten