Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Les Soirees

détours de la forêt d'Orcanie en faifoient prefque un labyrinthe. Arrodian eut voulu pouvoir femer fur les chemins quelque chofe de reconnoiffable pour lui feul; mais un Chevalier qui n'a que fes armes n'a rien a killer fur les chemins. L'amour lui infpira une idee qui penfa lui couter bieii cher.

II imagina de déviffer toutes les vis d'argent qui tenoient les pieces de fon arm ure. A mefure qu'il les ótoit, il les femoit fur la route. Hermine ne s'en appercevoit pas; 8c voulant rompre un iïlence qui la gênoit 3 elle lui demanda fon hiftoire. Arrodian la lui raconta avec cette fenfibilité & ce charme que les amans mettent aux récits qu'ils font a leurs belles. II paria peu de fes exploits, point du tout des maitre(fes qu'il avoit eues, 8c beau* coup du bonheur d'avoir rencontré Hermine»

Sluiten