Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

io Les Soirees

iïngulier, peut-être menagé par le Chevalier lui-même , Madame de Milcour, Ton mari & le Chevalier furent condamnés enfemble aux monotones langueurs d'un éternel loto. Milcour perdit beaucoup , mais fort tranquillement. II ne laiffa échapper aucune plainte; car il étoit fort beau joueur. Le Chevalier perdit peu, & fe facha beaucoup ; il joua avec une humeur aiïèz remarquable. Pardon , mes Dames , s ecria-t-il après la partie, j'ai été aujourd'hui un déteftable joueur. Mais ce qui a du vous venger (car j'en ai été bien humilié quand je m'en Tuis appercu,) c'eft que Milcour qui, a mes cötés, a perdu iïx fois plus que mot, ne seft pas permis un feul mot qui annoncat la moindre humeur. II eit vrai, s'écria-t-on tout d'une voix. Et tout le monde convint que Milcour étoit le ,, plus beau joueur du monde. Je ne Tai jamais vu autrement, dit

Sluiten