Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. if

M. de Milcour 8c la Duchéfle de...! Ecoutons ; & ils écouterent, . Vous n'avez qu a dire un mot, ajouta la Duchéfle, 8c je vous fais donner dès demain la brillante place du Chevalier de Clinfort (elle ignoroit que le Chevalier étoit fami intime de Milcour). Madame, lui diAiilcour, après des ofFres auffi obligeantes, je vous dois au moins de mettre de la franchüe dans ma répqnfe. D'abord, vous ignorez que le Chevalier de Clinfort eit mon ami ; & vous 1'apprendre, c'eit refufer fa place que vous in'offrez. Votre feconcl bienfait ed bien plus feduifant; mais fans vous oppofer un engagement facré , 1'amour feul me rend incapable de 1'accepter. Je de-" vrois m'en défendre comme époux, je le fais comme amant. La Dame, humilice de ce refus injurieux, fit femblant de rire de fon amour conjugal, öc fe retira. On fe fouvient fans doute Tomc III. B

Sluiten