Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

40 Les Soirees

vivoit, 'Sc vit encore ( car mon hiitoire eit tres-récente ) une jeune enfant dont le portrait feroit difficile a faire j elle ne reiTcmbloit a perfonne. Je ne jetterai pas ici a pleines mains les lis Sc les rofes (toutes les héroïnes en font pourvues) j je dirai feulement qu'elle étoit jolie comme on ne 1'eft. guere , Sc qu'elle favoit aimer comme on n'aimera jamais. Mais tout fon bien étoit dans fa beauté , Sc fa noblerfe dans fon coeur-, je veux dite qu'elle étoit fans fortune Sc fans nahTance. Par bonheur elle n'y avoit jamais fongé : les grandes Dames envioient la beauté de Suzette, Sc Suzette n'envia jamais leur fortune ni leur rang. Quant a fon caractcre, c'étoit de ces naturels auiïi rares que précieux qui pourroient fe paMer de 1'éducation. Ses parens avoient toujours été pauvres elle étoit alors orpheline, Sc 1'on peut dire qu'elle avoit toutes les vertus> ou.du moin^

Sluiten