Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AM U SANTÉ S. 43

ne devoit couter qu*un moment Sc un coup-d'ceil l un jeune homme fans naiflance Sc fans fortune comme Suzette. Charles ( c'eft ainfi qU'0n le nomme) étoit déftiné'a enflammer ce jeune cceur fi bien fait pour 1'amour. Suzette 1'aima dès qu'elle le vit, Sc il eft inutile de dire qu'elle s'en fit aimer. II la trouva aulfi jolie que s'il eüt été un grand Seigneur; Sc fes yeux , pour le dire, étoient plus éloquens auprès de Suzette, que de brillantespromeftes 8c les plus riches préfens. Elle n'avoit point cette coquetterie qui retarde un aveu, pour y donner plus de prix; fes regards, fa bouche même , tout annonca bientót I Charles qu'il étoit aimé. Comme elle ne s'étoit pas fait un mérite de rejeter de magnifiques propofitions , elle ne fe fit pas un devoir de cacher un amour innocent. Mais la fympathie de deux cceurs ne fuffit pas pour faire des heureux, il

Sluiten