Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

44 Les Soirees

faut accorder des parens, concilie? plufieurs interets. Si 1'amour méprife la fortune , la fortune s'en venge bien: notre orpheline , comme je 1'ai dit, étoit pauvre ; elle vivoit du produit de fon travail. Les parens du jeune homme n'étoient pas riches > néanmoins, foit par un orgueil déplacé , foit qu'ils craigniffent qu'un tel hymen ne fit obRade a la fortune de leur hls, foit par quelque autre raifon, ils refuferent conflamment de les unir. On dérendit a Charles de voir fa chere Suzette; c'étoit lui ordonner de 1'aimer davantage. Les deux amans ne celferent point de fe voir , mais ils fe virent plus fecrétement, & avec plus de précaution. Une aventure qui furvint alors, auroit fuffi pour unir leurs cceurs , quand 1'amour n'en auroit pas pris le foin auparavant.

Les armes de notre jeune Roi qui femble avoir foumis la fortune a fes

Sluiten