Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A M U $ A N T E S. 45; vertus • venoient de remporter un avantage fur 1'ennemi. Tous les cceurs Francois étöïent pénétrés de la joie Ja plus vive , & ceux dont la richeffe favorifoit les vceux, la manifeftoient par des fètes publiques. L'un des principaux de la Ville avoit voulu fe fignaler par un bal & de brillantes Üluminations 5 & il avoit établi lafcene dans fon chateaü, qui n'étoit féparé de Ja Ville que par une riviere qui en baigne les „murs. Quelque motif étran^er fans doute a la curiofté, y appela Suzette. Tout s'y pafTa comme on 1'avoit défré. II y eut de 1'affluence fans confufïón; aucun defaftre n'empoifonna les plaifrs, & ne fit fuccéder le repentir k la joie publique.

Au retour, Suzette s'ctant remife dans le bateau qui 1'avoit menée a Ja fête • alloit être rendue fur le rivage, lorfqu'une de fes compagnes, en jouant tout pres de 1'eau 9 s'y laifïa tombeiv

Sluiten