Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S, d Dauphin j & toutes Jes ViJJes s'empreflèrent de témoigner Jeur fenfibilité par des fetes 8c par des aótes de bienfaifance. CelJe oü Suzette étoit née, vouJut marier un nombre de jeunes filles, & on i'infcrivit fur Ja Me. Comme on connoiflbit Ja caufe de fa maladie , on s'imagina que 1'offre de Ja marier a Charles pourroic bien en devenir Je remede. Par Je moyen de Ja dot qu'on lui donna, peut-être même par de jultes menaces^ on fit confentir Je tuteur ; 8c Ja démar* che eut un plein fuccès; car cette nouvelle rendit en peu de jours a Suzette fa première fanté.

Nos deux amans furent mariés. Ia publicité de leurs amours, leur con£ tance, leurs malheurs, tout ajoutoit un nouvel intérêtacet hyménée intéreifant par lui-même. Toute la Ville les accompagna au pied des AuteJs^ comme on auroit fuiyi un Triompha-

Sluiten