Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A m- u s ante $.

L £ MA L-E N T E N D U, Anecdote

^aint-Alme avoit recu une education conforme a Ia fortune de les parens, qui étoient enrichis dans Ie commerce. Son cceur étoit honnête & fen/ÏWc. II avoit de la figure & de lexpnt ; mais par malheur I'efprit qui influe fur nos jugemens ne décide guerc notre conduite. Bien voir, n'e/t pas toujours une raifon pour bien agir : il ya des gens, en un mot, qu'il faut confulter fouvent Sc ne jamais jmiter Samt-Alme ne fit pourtant pas beaucoup de fottifes j en cela il fut p]us beureux que fage. II avoit recu de la nature une imagination bien propre a Tégarer : Sc il avoit befoin de bonheur pour n'en être pas la viótime.

Les parens de Saint-Aime, impa-

D ij

Sluiten