Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A,M U S A N T E s. Si elle évite une explication douloureufe, Sc qu'elle croit iiiutiie \ elle trompe fes guides, fe dérobe un moment, Sc court fe jeter dans un Couvent de Religieufes, fitué a.quelques milies de la, & dont la Supérieure étoit la propre fceur de fa mere. Avant de s ccliapper, elle avoit pris le parti d'écrire tme lettre a Saint-Alme Jui-méme. En s'en aliant, elle la remit a un Payfftn de 1'endroit oü ils étoient, Sc fon trouble ne lui perniettant pas de s'expliquer avec lui, elle le chargea feukment de la rendre a celui de fes deux compagnons qu'elle lui dcfgna, c'eura-dire a Saint - Aime lui -même. En ■recevant cette lettre, Sc en iifant ia fufcription a M, de Saint-Alme , celuici ne fut dabord qu'imaginer. E/t-ce .bien pour moi, demanda-t-il au Pay~ fan, qui lui répondit: Pour vous-méme, Monfieur. O Cieli dit-il en Jui-mcme^ jefuis découvert, Sc iljit ce quifuit;

D y

Sluiten