Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

t6 Les S o i r è e s

33 timent qui ladécide e(t très-rcfpec33 table , & elle me paroït Ci affiigée 33 de la violence qu'on vouloit lui faire, 33 que lui en parler davantage, ce fe33 roit expofer même fa fanté. Com33 muniquez le plutót poflible ma let33 tre a mon beau-frere Sc a ma fceur. 33 Je leur manderai li ma chere niece 33 perffte toujours dans fa pieufe ré33 folution. «

Le frere de Pulchérie ne crut pas devoir cacher cette lettre a Saint-Alme. Après la lui avoir montrée, il partit pour 1'aller communiquer a fes parens; mais il pria Saint-Alme de Tattendre au même endroit, en lui promettant de venir le rejoindre au plutót, ou de 1'inf truire par une lettre, de la réfolution qu'on auroit prife. Saint-Alme, pour avoir fu en quels lieux s'étoit retirée Pulchérie, ne s'en eftimoit pas plus heureux •, il relut la lettre qu'il en avoit recue, Sc chaque mot étoit pour

Sluiten