Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

rxtf Les Soek i e s

trompé par le faux bruitde la mort d'Armonde, communiqua a Fridigerne' fes regrets Sc fon erreur. Cette nouvelle fut un coup de foudre pour 1'ame fenfble de eet amant, II courüt au chateau de fon frere , &fe proftemant fur le marbre de la tombe 011 il fe* %uroit que repofoit 1'objet unique de fes penfées , il colla fur cette pierre froide fes baifers- brulans, entremêléV de fanglots, Sc noyés d'un déluge de-' pleurs. Son frere accourut pour 1'embrafler Sc pour le relever. Mais,, Fridigerne protefta qu'il refteroit fansmanger Sc fans boire dans cette trifte' attitude, jufqu'a ce que la froideur mortelle de la pierre fépulcrale eut: penétré jufqu'a fon cceur , Sc eut force fon ame tardive de rejoindre celle defa bien-aimée. Sigifrid fe retira dans fön appartement, plus confus, plus interdit, plus défefpéré que jamais, Ses inflances auprès de fon frere furent

Sluiten