Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2 54 Les Soirees de fon' fils. Je fais quel eft 1'objet de fon amour, lui dit Georgette en fe faifant la plus cruelle violence; c'eft une fille fans fortune, qui pis eft, fans naifiance, Sc qui n'a d'autre mérite que de faimer pour lui-méme. Votre fils eft coupable envers vous , je le vois Sc j'en gémis; mais moi qui vous dois tout, peut-étre qu'un jour je pourrois devenir auift coupable que lui. L'amour

eft fi tyrannique, fi cruel! Vous 9

Georgette , interrompit M. de Mazincour ! non je ne crains rien pour vous; |e connois votre cceur : votre fagefte vous garantira toujours des preges de la féduction. Ces éloges déchiroient Ie cceur de la pauvre Georgette, qui ne put plus renfermer fa douleur Sc fon défefpoir. Elle tombe aux genoux de M. de Mazincour, qu'elle baigne de fes larmes : O mon pere y s'écriet-elle , ó mon bienfaicteur ! vous avez. tout fait pour me réconcilier avec uii

Sluiten