Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. l$p

plainrs , a des momens d'ennui. D'Érimont, quoiqu'il n'eüt pas perdu la faculté de jouir, par 1'abus même des joui{fances, éprouvoit néanmoins quelques inftans de langueur. II fentoit, fïnon la fatigue , au moins la fatiété. Dans un de ces momens prefque léthargiques , il étoit rentré chez lui le jfoir avant 1'heure du fouper. II y étoit feul. Que dis-je , feul ? En fuivant le cours de fes triomphes , j'avois oublié, comme lui, qu'il étoit marié. II eft temps que je m'en fouvienne , car en jetant au tour de foi un regard de défceuvrement, d'Erimont vient luimême de s'en fouvenir. Mais apropos, dit-il , comme un homme frappé d'une réminifcence imprévue l & aufli - tot ayant appelé un de fes gens, il lui ordonna d'aller demander fi Madame d'Erimont étoit viiïble pour lui. Le laquais tout étonné ouvre de grandes ©reilles; de peur de faire quelque fot-

Sluiten