Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A M U S A N T E S. i6<j

un mouvement de courage fe mêloit a leur douleur •, enhardis par l'amour, ils vouloient braver leur tyran. Elénor , en quittant Azéline, vouloit emporter au moins le nom de fon époux; il vouloit mener fa maitrefie au pied <les Autels , pour y confacrer leur amour a la face de Morian : mais bientót la crainte de fe perdre par cet éclat, fufpendoit leur réfolution. Morian s'étoit clairement expliqué fur leur hyméüée ; fon pouvoir étoit fans bornes, Sc fon cceur fans délicateife: ils avoient tout a redouter. Enfin décidés par la crainte de fe trahir eux-mêmes, Sc par 1'efpoir d'un temps plus heureux, ils fe condamnerent a 1'abfence , de peur de s'expofer encore a un plus grand malheur. Mais du moins a ce cruel départ, ils fentoient le regret de fe quitter, Sc non la crainte de s'oublier. Ils ne fe recqmmanderent point la fidélité, ils ne foupconnoient Tome III,

Sluiten