Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMVSANTE&. iS| Pas nn bateau fur Ie rivage, & Ja nuit s'épaifhffoit de moment en moment. Enfin Elénor ne voit d autre moven que de pafïèr Azéline a la nage., II s'applaudit au fond du cceur d avoir trouvé Toccafion de lui donner une nouvelle preuve de fon amour. II Ja force de confemir a fon projet. Elénor légérement vêtu, charge fur fes épaules la tendre Azéline, qui 1'entoure de fes deux bras amoureux;& il s'élance au milieu des fïots.. II feroit; difficile de repréfenter ici fardéur d'Elénor a fendre les vagues, & Ie tendre effroi d'Azéline. Elle craint d'afFoiblir , par fon poids, les forces de fon amant, Comme elle fait fon corps léger g comme elle retient fon haleine ! elle craint pour Elénor, qui ne tremble que pour elle \ elle femble par un mouvement involontaire, chercher è faciliter la pénible navigatton de fon amant. Ils arrivent enfin; &l'heureus

Sluiten