Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

10*4 Les Soirees Elénor dépofe fur la rive la fenfible Azéline, qui fans avoir fait le moindre mouvement, étoit bien plus fatiguée que lui. On fe figure aifément les tranfports de joie d'Elénor , & les remer^ cimens d'Azéline.

II fallut bientót interrompre ces épanchemens par de nouveaux adieux.. Elénor doit repaffer la riviere, pour retourner au lieu de fon exil. Azéline juge ce paflage plus dangereux que le premier, car fon amant feul eft en péril: fa crainte redouble, Sc fa trifteffe abatle courage d'Elénor. Les forces de fon amant ne font pas épuifées par la. fatigue, mais fon cceur eft affoibli par la douleur de quitter encore tout ce qu'il aime. II fallut pourtant s'arracher de fes bras: Sc malgré fon défefpoir, malgré les larmes d'Azéline, Elénor eft encore au milieu des flots. II nageoit feul, Sc il fembioit chargé d'un pefant fardeatu A fon premier voyage , le

Sluiten