Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

t$i Les Soirees ormeau oü il s'arrétoit pour laifier pren' dre dans fon bec le billet amoureux. Azéline inquiete 1'appelle par fes vceux, par fes foiipirs : rien ne paroit. Ah! ft Elénor avoit négligé d'écrire, fi la colombe s'étoit arretée en chemin 1 mais Elénor eft fi exact, Sc la colombc fifidelle! Azéline refpirant a peine , monte fur une hauteur; fes yeux fe portent au loin-, le Ciel eft ferein, Sc 1'oifeau chéri ne fe montre point. Azéline éperdue defcend dans laplaine, court encore a 1'arbre avec une lueur d'efpérance , y arrivé , ne voit rien, Sc tombe fur le gazon comme accablée de lallitude.

C'eft dans cette cruelle agitation que la nuit vint la furprendre , nuit plus affreufe encore que le jour qui 1'avoit précédée. Le lendemain 1'aurore n'avoit pas encore blanchi 1'horizon, qu'Azéline étoit déja au pied de 1'arbre. Que de vint cette amante infortu-

née,

Sluiten