Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. 215

* qui 11 devoit le titre de pere. II f avoit foupconnée d'inhdélité ; 6c il avoit rompu avec elle fans 1'avoir con~ vaincue. Long-temps les rcmontrances, les menaces de fa familie, qui Craignoit les fuites de cette intrigue, avoient conibattu vainement fon amour; un leul foupcon en avoit triomphé 5 encore ce foupcon étoit-il injuftc . maïs comme il étoit d'un caracferc violent, emporté, il n'avoit voulu ecouter aucun éclaircilfement 6c il avoit réMé a tous les efForts direcfs ou indirecfs de 1'mfortunée Léonore.

J > qui avoit PT* pour un aéte

dobeiflance une rupture qui n'étoit ^ueleffet d'un caprice, ou plutot d'une injdtice, lui avoit rendu fes bonnes graces, 6c lui avoit bientót propofé la mam d'une jeune héritiere qu'il avoit acceptée. IJ étoit devenu pere une feconde fois 5 6c le fecond Gis 9^ I hymen lui avoit donné, n'avoit

K ij

Sluiten