Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S* 2$t

rien voir 8c fans rien entendre. Ses yeux ont beau parcourir l'un 8c 1'autre , fon embarras eft toujours le même. Enfin il ne fait que rcpondre. II les recoit tous deux en attendant, 8c il les quitte pour écrire a Minville, qui3 lié par fon ferment & par fon amitié pour d'Eperny , répond a Blimont qu'il eft complice du projet, 8c qu'il n'eft pas naturel de fe déceler foi - même.

Cette réponfe, comme on voit, n'étoit pas propre a éclairer Blimont „ qui d'ailleurs après avoir réftéchr , avoit moins befoin de Fêtre pour fe determiner. Touché d'une généroftté fi rare, il avoit cru que d'Eperny, quel qu'il fut des deux, méritoit la grace de fon frere $ 8c il adopta l'un & 1'autre. Cependant, fans avoir envie de changer cette derniere réfolution, fi fentoit de temps en temps le plus violent défirde eonnoïtre d'Eperny. A chaque inftant il les mettoit l'un & l'au~

Sluiten