Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. i«y

déïïroit plus rien, paree qu'il n'avoit plus rien a demander qui put lui être accordé par vous. Aujourd'hui qu'un nouvel efpoir s'eft gliffé dans fon ame, il redevient malheureux li vousne daignez le remplir. Malheureux , interrompt Blimont ! eh i que lui manquet-il donc ? Ce qui lui manque, secrierent les deux freres avec une voix qui eüt attendri Je cceur d'un barbare ? II lui manque une mere. Comment, dit Blimont tout troublé ! — Oui, une femme infortunée que vous avez ai-

mée , qui vous aime encore A

ces mots Blimont tombe dans un fauteuil , cache fon vifage dans fes mains, Sc appuyéfurune table, il y demeure comme muet &■ accablé. Enfin reprenant fes efprits & fon courage. O mes enfans , leur dit- il, en fe penchant fur eux, je vous pardonne votre demande ; mais vous ne favez pas que vous me demandez ce qu'il m'efl

Sluiten