Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ift Les Soirees

fon cceur. Elle avoit craint d'abord de mourir de la mam du Comte ; mais cette mort qui kii avoit paru li terrible , paree qu'elle 1'arrachoit a fon amant, elle 1'eüt regardée alors comme le' plus grand des bienfaits.

Après un moment de flence, le Comte reprit ainfi: Vous voyez , Agathide , que je (ais tout, Sc vous devinez a quel prix je peux vous pardonner a. tous deux. Alors il la quitta pour la laifier livrée a fes réflexions, Sc' pour aller pourfuivre fes projets. II' fit appeler Azémön, Sc après avoir' 1'aifle éclater devant lui les tranfports: de fa colere, il lui dit qu'il étoit encore; en fon pouvoir d'éviter fa vengeancé s Je t'ai repréfénté, continua-t-il ,■ comme infidelle a Agathide; tu vas paroitre; devant elle; li tu ne confirmes mon récit , compte fur la mort la plus; affreufe. Ce difcours fit reculer d'horreur le tendre Azénion;. jl alloit fur le champ demander la mort, quand

Sluiten