Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

25"4 Les Soirees d'un air effrayant, que vous m'avez

remis le bouquet d'Agathidc?

Voyant qu'Azémon héfitoit a répondre, le Comte lui fit la même queftion avec un ton de voix plus terrible, 3c en mettant dans fon gefte 3c dans fes regards toute la fureur dont il .étoit capable. Azémon, croyant déja voir le fang de fa maitretfe pret a coukr, répondit qu'oui; 3c jamais on n'entendit un oui prononcé fidifïicilement, ni fi mal articulé. Par 1'effort qu'il en coüta a Azémon pour le proférer, on peut juger de la douleur qu'Agathide fiouffrit a 1'entendre. Ce n'étoit pourtant la que le prélude d'un entretren déja fi long 3c fi do ulo ure ux pour le coeur d'un amant. II fe fentoit trop foible pour le foutenir plus long-temps, & il en défiroit ardemment Ia fin. Hélas ! une heure auparavant, il étois loin de penfer que la première fois qu'il verrolt Agathide , il feroit impatient de la quitter.

Sluiten