Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

* M lT -S A N T E $, 16? fement. Le pere s'abftenoit tant qu'il pouvoit de parier d'amour avec fon ™? ll ne vouloit ni rcveiller ni éteindre en lui ce fentiment, qui donne tant de peine Sc tant de plaifir; mais il n avoit ofé lui. fermer fa'bibliotheque. Dans la folitude oü ils vivoient tous deux, en fabfence des autres pïaife , il n'auroit pas cru pouvoir , fans inhumanité , ki interdire encore celui-la.

On a vu déjk Verf eux compofer fa bibliotheque de livres d'amour; c'étoit la colle&ion des romans les plus tendres. Difons maintenant que le jeune homme , qui fe nommoit Sainclair avoit 1'imagination la plus ardente [ «pres cela on fera peu furpris de le voir s'attacher * cette tóure avec la Plus grande avidité. U dévoroit tous

lesromansquitomboientfousfamain IIetoit dans 1'age oü 1'on aime, Sc le Pere lui avoit toujours caché que fes

M ij

Sluiten