Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

27o Les Soirees fon .cceur les femences.de cette pafjfion maHieureufe. Sa tendrefle paternelle lui fit tenter plufieurs fois de 1'en arracher ; mais il per dit fes raifonnemens , fes prieres même > Sainclair ufoit fa jeunefle par le défir 8c Timpuilfance d'aimer.

Après avoir épuifé toutes les reffources ordinair es pour guérir fon fils, amoureux, pour ainfi dire, de l'amour „ Verfieux réfolut enfin d'employer un jnoyen violent 8c peu ufitc. II le fit introduire un jour dans une de ces maifons qu'il n'eft guere plus permis de nommer que de fréquenter; ou les faveurs de l'amour font une marchandife •, ou 1'on permet au vice de fervir a la honte de volontaire vidime, pour empêcher la palnon de lui facrifier la vertu même ; ou Ton öte enfin a l'amour fa dignité > pour lui óter fes fureurs.

Voila le fpeclacle que Verfieux

Sluiten