Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ij<5 Les Soirees

au-bas de la fenêtre, chacun d'eux fe douta bien qu'il avoit furpris un rivah Sur le champ ils fe- failirent de leurs épées, Sc les deux amis fe battirent en rivaux furieux. Au milieu du combat.y qui étoit déja meurtrier ^ s'étant reconnus au fon de leur voix, ils s'arrêterent tout-a-coup. Ils. ne: s'étoient rien dit avant de fe hattre : quand. ils fe furent bien battus, ils s'expliquerent, Sc même. un peu longuement..

Ayant conclu que 1'amour leur défendoit de renoncer a Ilabelle , comme 1'amitié leur défendoit d'être rivaux 3 l'un d'eux propofa de titerau fort..

Vouloir s'ën' remettre au fort, répondit 1'autre , c'eft anno neer qu'on a peu d'amouiv Ainii, par cette fèule propofïtion , vous avez décidé la queftion vous-même. Vous devezmoins* prétendre , puifque vous êtes moins, amoureiix \ Sc c'eft a vous de renoncer a Ifabellev

Sluiten